L’écurie Alpine a de nouveau réussi à se placer assez haut sur la grille de départ du Grand Prix d’Autriche pour viser les points ce dimanche en course, Esteban Ocon s’élançant depuis la dixième place, tandis que son coéquipier Pierre Gasly prend le départ de la onzième manche de l’année depuis la treizième place.

Pour la troisième fois en deux week-ends, Alpine a vu au moins l’un de ses pilotes intégrer le top à l’issue de la séance de qualifications, la preuve s’il en fallait des progrès réalisés par l’écurie du constructeur français dont la monoplace n’a pourtant pas ou peu évolué au cours des dernières courses.

« Je suis satisfait de notre performance en qualifications, où nous étions à nouveau en Q3, comme hier. Cela dit, la séance d’aujourd’hui était beaucoup plus serrée au cœur du peloton avec des écarts infimes entre plusieurs voitures. » a déclaré Esteban Ocon ce samedi soir à Spileberg.

« Nous étions régulièrement en tête de ce groupe et en lice pour le top dix. Nous nous contentons finalement de la dixième place, même si seule la neuvième position était réellement à notre portée comme les quatre meilleures équipes sont un cran au-dessus. »

« Nous avons décidé de chausser trois trains de tendres neufs en Q2 pour nous assurer de passer en Q3, donc nous ne pouvions pas lutter face à Nico [Hülkenberg]. Demain, l’objectif sera de rester dans le top dix et de marquer plus de points. »

De l’autre côté du garage, Pierre Gasly – treizième sur la grille de départ – estime qu’il aurait pu faire mieux en qualifications et le Français se montrait donc légèrement déçu de son résultat.

« Nous avons modifié les réglages [avant la qualification] pour avoir une meilleure vitesse de pointe en ligne droite. L’équilibre n’était pas idéal dès le premier tour. La voiture glissait beaucoup et nous n’avons pas réussi à tout mettre bout à bout en qualifications. » a expliqué Gasly.

« Ces changements portent parfois leurs fruits, d’autres fois non. J’espère que ceux que nous avons apportés paieront demain pour que nous puissions nous rapprocher des points comme je suis convaincu que nous avons le rythme pour jouer le top dix. »

« C’est positif d’être dans le match et nous verrons ce que nous pouvons faire en course. La bataille pour les neuvième et dixième places sera intense et nous donnerons tout pour en être. »

Avant le départ du Grand Prix d’Autriche, l’équipe Alpine occupe la septième place au championnat du monde des constructeurs avec un point d’avance sur Haas.